Facebook Linkedin

CGECI Academy 2014

La CGECI Academy

La CGECI a organisé les 16 et 17 mai, 2013 la seconde édition de son Forum Economique dédié à la promotion de la culture entrepreneuriale en Côte d’Ivoire.

Ce rendez-vous annuel du secteur privé ivoirien qui a remporté un franc succès, a réuni plus de 3000 participants de tous les secteurs d’activité.

Pour sa 3ème édition la CGECI Academy va axer ses réflexions sur le thème : entreprendre en affaires – un projet un entrepreneur.

Afin de mettre en exergue les idées d’affaires liées aux nouvelles infrastructures.

Pourquoi ?

Pourquoi axer cette année les réflexions sur les opportunités d’affaires liées aux nouvelles infrastructures ?

L’on dit souvent que l’infrastructure précède le développement. C’est une vérité qui est immuable. Mais cette vérité en cache une autre. L’infrastructure ne fait pas le développement. Elle est juste un puissant levier de développement d’un pays. Une nation dotée des plus grandes infrastructures ne peut se développer qu’à une seule condition : l’existence d’un secteur privé dense et dynamique permettant une corrélation positive du couple Infrastructure et Développement.  Lorsqu’un pays est doté d’une infrastructure dense, c’est la créativité de son secteur privé ainsi que son sens de l’anticipation qui permettent un véritable développement économique du pays.

L’histoire récente de l’Afrique est remplie d’exemples de pays qui, profitant d’une manne financière issue de l’exploitation de ressources naturelles, se sont dotés d’une infrastructure dense sans que cela n’ait permit leur développement économique. Ceci, parce que les secteurs privés de ces pays, n’ont pas su saisir les opportunités d’affaires générées par la réalisation des infrastructures. A la réflexion, deux raisons peuvent justifier ce fait : d’une part, la faible densité d’entreprises privées dans ces pays et d’autres part, quand bien même elles existeraient, leur faible capacité d’anticipation qui ne leur a pas permis d’identifier les opportunités d’affaires générées par la présence d’infrastructures.